vendredi 23 juin 2017

Un bus de tourisme à étages heurte un pont à Paris, au moins quatre blessés dont un grave

hebergement d'image

Info Nationale 2 infos


Un bus de tourisme à étages heurte un pont à Paris, au moins quatre blessés dont un grave

Le geste désespérée d'une élue

Si les services de la mairie sont peu diserts sur le sujet, nous avons appris que Jeannette Driss, adjointe au maire en charge du personnel, avait été hospitalisée, mercredi en fin d'après-midi, juste après s'être taillée un avant-bras avec un couteau.
Selon les informations que nous avons pu recueillir, c'est à 18 h 40 que les secours ont été alertés pour intervenir à l'hôtel de Ville, rue Aimé-Ramond. Sur place, les pompiers ont pris en charge Jeannette Driss, qui souffrait d'une plaie peu profonde à l'avant-bras.
Comment expliquer le geste désespéré de cette élue, que nombreux ont pu apercevoir sereine, lors d'une cérémonie qui se tenait dans la cour de la mairie, quelques heures auparavant. Toujours d'après nos renseignements, c'est en milieu d'après-midi que Jeannette Driss s'est rendue à la mairie, où une commission ‘‘Éducation, culture, social et contrat de ville'' se tenait, sans qu'elle n'y ait été conviée.
Elle serait ensuite montée dans son bureau d'adjointe, avant de redescendre au premier étage, où se tenait la commission. Là, Jeannette Driss a fait mine de vouloir se planter le couteau dans le ventre, avant de s'entailler l'avant-bras.

En savoir plus sur http://www.ladepeche.fr/article/2017/06/23/2599285-le-geste-desesperee-d-une-elue.html#Up8JqMbPXHY7rYxy.
99

jeudi 22 juin 2017

Laparade (47) : une femme de 43 ans perd la vie sur la route

La victime était originaire de Bagnos, dans les Hautes-Pyrénées. Le drame porte à douze le nombre d’accidents mortels en Lot-et-Garonne depuis le début de l’année

Alors qu’il circulait sur la départementale 202, peu après 20 heures, un véhicule est sorti de la route et a plongé dans le ravin sur une quinzaine de mètres en contrebas, pour une raison encore indéterminée. La fourgonnette, une Fiat Scudo, a effectué plusieurs tonneaux avant de s’immobiliser sur le flanc droit.
À son bord, un homme de 43 ans est parvenu à s’extraire seul du véhicule accidenté. Souffrant d’un traumatisme thoracique, il a été transporté au Pôle de santé du Villeneuvois. Ce jeudi, il est en garde à vue à la gendarmerie de Tonneins pour déterminer les circonstances précises de l’accident.
Une femme, du même âge, a, elle, été éjectée lors de l’impact. La quadragénaire était en arrêt cardiaque à l’arrivée des secours. Malgré leurs efforts, les pompiers ne sont pas parvenu à réanimer la victime. La victime était originaire de Bagnos, dans les Hautes-Pyrénées.
Ce nouveau drame porte à douze le nombre d’accidents mortels sur les routes lot-et-garonnaises depuis le début de l’année. Le dernier s’est produit le 12 juin dernier : un Gersois de 48 ans avait alors trouvé la mort après avoir percuté un tracteur, dans la commune d’Astaffort.

A La Unehttp://www.sudouest.fr/

Un chauffard interpellé après un accident mortel

Un homme a été interpellé tôt aujourd'hui à son domicile alors qu'il avait pris la fuite après avoir provoqué un accident sur une route du Val-d'Oise, dans lequel un automobiliste, gravement brûlé, est mort, indiquent des sources policières.
Peu après 5 heures sur une route de la commune d'Avernes, un chauffard a perdu le contrôle de sa voiture, ont indiqué les gendarmes, précisant que l'homme a percuté un véhicule, qui s'est ensuite enflammé.
La victime, restée prisonnière du véhicule, est morte. En raison de ses graves brûlures, les secours n'ont pu déterminer s'il s'agissait d'un homme ou d'une femme, ont expliqué les pompiers du département.
Le chauffard a ensuite pris la fuite. Un important dispositif de gendarmerie a été déployé pour le retrouver, comprenant notamment un hélicoptère. Il a été interpellé à son domicile vers 7 heures. Blessé et conduit à l'hôpital, il "devrait être placé en garde à vue" à l'issue de son hospitalisation, ont indiqué les gendarmes
  1. Flash Actuhttp://www.lefigaro.fr/flash-actu/index.php

Accident mortel : la vitesse en cause

Dans notre édition de mercredi, nous relations l’accident de la route mortel qui s’est produit mardi à 16 h 30 à Réchésy, sur la RD13.
Le conducteur, un homme de 30 ans, est décédé dans l’accident.
Selon la gendarmerie, la sortie de route est liée à la vitesse excessive.
Le compteur du véhicule s’est bloqué à 150 km/h et malgré une importante trace de freinage, le choc s’est avéré inévitable.



mercredi 21 juin 2017

Double infanticide à Bayonne : la mère déclarée irresponsable pénalement

La Chambre de l’instruction de la cour d’appel de Pau a statué, mardi, sur la responsabilité pénale de la quadragénaire qui s’était immergée avec ses deux enfants dans l’Adour en septembre 2016. Celle-ci ne sera pas jugée

Mardi 20 juin, la Chambre de l’instruction de la cour d’appel de Pau a prononcé l’irresponsabilité pénale de la mère de famille de Cambo-les-Bains, qui s’était immergée avec ses deux jeunes enfants dans l’Adour à Bayonne vendredi 30 septembre 2016.
Une fille de 4 ans et un garçon de 6 ans avaient péri dans le fleuve. La professeure des écoles de 42 ans, précédemment diagnostiquée bipolaire, avait été dans un premier temps hospitalisée sous contrainte, puis placée en détention provisoire.

Abolition totale du discernement

La Chambre de l’instruction de la cour d’appel de Pau a examiné le dossier de la mère infanticide mercredi 7 juin. L’avocat général avait demandé de constater l’abolition totale du discernement de la quadragénaire et son irresponsabilité pénale.
Mardi 20 juin, la Chambre a constaté, que lors des faits, la mère de famille était sous l’emprise d’un trouble psychique ayant totalement aboli son discernement et le contrôle de ses actes.

Hospitalisée à nouveau

Suite aux faits, une première expertise psychiatrique avait été menée. Elle avait conclu que la quadragénaire souffrait d’un ''délire mystique avec prémonition de catastrophe immédiate et de nécessité de sauver le monde en se sacrifiant avec ses enfants.''
Selon Me Sandrine Larié, avocate de la Camboarde, sa cliente, qui était en détention au centre pénitentiaire de Bordeaux-Gradignan, a été laissée libre. Elle ne sera pas jugée, et va être à nouveau hospitalisée sous contrainte dans un établissement psychiatrique

A La Unehttp://www.sudouest.fr/

Hérault : il meurt l'artère fémorale sectionnée après avoir brisé une vitre

ABassan (Hérault), un homme de 31 ans est décédé des suites de ses blessures après une violente dispute conjugale.

Dans la nuit du lundi 19 à ce mardi 20 juin, un homme de 31 ans est décédé des suites de ses blessures alors qu'il venait de se disputer violemment avec sa compagne. Durant ce différend familial, il aurait donné un violent coup de pied dans la baie vitrée de sa salle à manger quand celle-ci s'est brisée. Un morceau de verre lui a alors sectionné très profondément l'artère fémorale. La victime est décédée en quelques minutes.

Une autopsie sera pratiquée

Les secours, sollicités vers 2 h, n'ont rien pu faire. Les gendarmes appelés sur les lieux du drame n'ont pu que constater, avec le médecin, le décès de la victime. Un obstacle médicaux légal a été posé par le médecin et une autopsie a été demandée. Les résultats seront connus dans les jours qui viennent.



Explosion à la gare centrale de Bruxelles : "une attaque terroriste"

Un individu a été "neutralisé" mardi soir par des soldats belges après l’explosion de son bagage dans la gare de Bruxelles-Central, un acte considéré comme une "attaque terroriste" par le parquet fédéral. L'auteur présumé de cet attentat est décédé.
A la suite de l’explosion, un mouvement de panique a éclaté dans la gare, l’une des principales de Bruxelles, et sur les voies. La gare a ensuite été évacuée et le trafic ferroviaire interrompu. La Grand-Place de Bruxelles a, elle aussi, été évacuée.
Plus aucun train ne circulait dans la capitale belge et des lignes de bus ont été déviées du centre-ville. Le métro était gratuit pour aider les gens à rentrer chez eux.
"Allah Akbar"
Selon un témoin le suspect à l’origine d’une explosion a crié "Allah Akbar" avant de faire sauter un chariot à bagages.
"J’étais dehors. Je suis descendu. A l’entresol, quelqu’un criait. J’ai pas prêté attention. Puis il a crié Allah Wakbar. Et là il a fait exploser le trolley", a déclaré Nicolas Van Herrewegen, témoin direct de la scène, agent de triage de la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB).
"J’étais derrière le mur. Ça a explosé. Je suis descendu. J’ai alerté mes collègues pour évacuer tout le monde. Il était encore dans les parages et après on ne l’a plus vu", a ajouté le témoin. "C’était pas vraiment une grande explosion mais l’impact était pas mal. Autour à deux trois mètres les gens sont partis en courant", a témoigné l’agent de triage.
Selon lui, le suspect était "assez rond basané avec les cheveux courts, une chemise plus ou moins blanche et un jean".
  • TAG
  • FAITS DIVERhttp://www.estrepublicain.fr/actualite

mardi 20 juin 2017

Il chute d'une falaise de 30 mètres : un trentenaire en urgence absolue

Un homme d'une trentaine d'année a chuté lundi 19 juin d'une falaise de Tracy sur Mer, dans le Calvados. En état d'urgence absolue, il a été transporté par hélicoptère au CHU de Caen. 
Selon nos confrères de Normandie Actu, l'homme serait photographe professionnel et aurait chuté d'une hauteur de 30 mètres, d'une falaise de Tracy-sur-Mer en prenant des clichés.

Le dragon 50, l'hélicoptère de la sécurité civile, a transporté l'homme en urgence absolue, vers le Centre Hospitalier de Caen.


  1. Calvadoshttp://france3-regions.francetvinfo.fr/normandie/calvados

Voiture contre un arbre : la conductrice blessée

Un accident de la circulation impliquant un véhicule s’est produit vers 16 h sur la RD419 entre Huttendorf et Morschwiller. Pour des raisons indéterminées, une automobiliste de 65 ans a perdu le contrôle de son véhicule alors qu’elle circulait vers Morschwiller. La voiture a quitté la chaussée avant de percuter un arbre. Blessée, la sexagénaire a été prise en charge par les secours et a été transportée à l’hôpital de Haguenau. Les sapeurs-pompiers du Val de Moder et de Brumath étaient sur place ainsi que les gendarmes de la brigade territoriale de Haguenau qui ont sécurisé les lieux et procédé aux constatations.
Secteur de HaguenauSecteur de Haguenauhttp://www.dna.fr/edition-de-haguenau

Pas-de-Calais: un chauffeur tué dans un barrage de migrants

Le chauffeur d’une camionnette est décédé dans la nuit de lundi à mardi dans un accident provoqué par un barrage de migrants sur l’autoroute A16 au niveau de la commune de Guemps, a annoncé cette nuit la préfecture du Pas-de-Calais.
La camionnette, immatriculée en Pologne, s’est encastrée dans l'un des trois poids-lourds bloqué par un barrage de troncs d'arbres. Elle s'est embrasée dans l’accident. L’identité du conducteur n’est pas connue à ce stade, « compte tenu de l’état du corps », précise la préfecture.
Neuf migrants de nationalité Erythréenne ont été interpellés dans l’un des trois poids-lourds bloqués par le barrage, installé au niveau des échangeurs 49 et 50 de l’autoroute A16, à 15 kilomètres de Calais. Ils ont été placés en garde à vue.
Les barrages refont leur apparition dans le Nord-Pas-de-Calais, signe d'un retour croissant des migrants qui veulent passer en Angleterre, malgré le démantèlement de la Jungle en octobre dernier.

  1. Flash Actuhttp://www.lefigaro.fr/flash-actu/index.php

Nouvelles interpellations par la DGSI

Depuis la fin de la semaine dernière, la rumeur enflait : des policiers de la Direction générale de la sécurité intérieure seraient revenus à Belfort le 14 juin, au lendemain d’une opération antiterroriste à Vandœuvre-lès-Nancy (54). Et puis les langues ont commencé à se délier, dimanche, dans les bureaux de vote. « J’ai vu des policiers en civil et encagoulés à proximité du 143 et du 145 avenue Jean-Jaurès, le 14 juin au petit matin », explique un employé communal. « Ils chargeaient des sacs dans l’une de leurs trois voitures. Je les ai salués. J’attends encore leur réponse. »
Le même jour, une vingtaine de policiers en civil ont aussi été aperçus à la Pépinière, près de la porte de Brisach à la vieille ville et aux Résidences à Belfort. Ils étaient également présents dans le périmètre de sécurité qui a été installé à la gare TGV de Meroux lorsque des militaires de la mission Sentinelle ont signalé la présence d’une voiture suspecte sur le parking.

Deux nouvelles mises en examen

Autant d’éléments qui confirmaient l’intervention de la DGSI. Mais pour quoi faire ? Ces hommes auraient appréhendé deux hommes dans le quartier des Résidences, deux Belfortains dont les âges n’ont pas été communiqués et qui ont été placés en garde à vue au commissariat de police de Belfort. Puis, en fin d’après-midi, les policiers ont pris un TGV pour rejoindre Levallois-Perret, le siège de la DGSI.
À ce stade, aucune information officielle n’a filtré sur le fond du dossier et sur ce qui est exactement reproché aux deux Belfortains. Tout juste sait-on qu’ils devraient être mis en examen pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste.
Les deux hommes seraient soupçonnés de radicalisme. L’un des deux allait passer son bac.
Préparaient-ils un attentat à l’approche des Eurockéennes ? Ou ont-ils, eux aussi, effectué un « voyage humanitaire » en Syrie, en vue d’être recrutés par l’État islamique ? Autant de points qui restent à éclaircir.
Cette opération de la DGSI intervient quinze jours après l’interpellation d’un Belfortain de 30 ans dans un appartement du 14 rue Chopin. Mais selon nos informations, ces deux affaires n’auraient aucun lien entre elles.
ouvelles interpellations par la DGSIhttp://www.estrepublicain.fr/edition-belfort-hericourt-montbeliard/2017/06/20/nouvelles-interpellations-par-la-dgsi


lundi 19 juin 2017

Nice : un migrant électrocuté sur le toit d’un train

Ce lundi vers 6 heures, un homme a été retrouvé électrocuté sur le toit d’un train à Nice, il est grièvement blessé
Le trafic ferroviaire a été perturbé à Nice ce lundi matin par la découverte d’un homme électrocuté sur le toit d’un train, un migrant selon toute vraisemblance, qui a été évacué "en urgence absolue".
L’accident s’est produit vers 6 heures, selon les premiers messages d’information de la SNCF à ses voyageurs. "Il s’agit d’un homme de 27 ans. Il a été retrouvé électrocuté sur le toit d’un train et évacué en urgence absolue vers un centre pour grands brûlés à Toulon", ont précisé les secours.

Des accidents fréquents

"Ce type d’accidents arrive fréquemment à des migrants. Le conducteur du train a subi un gros choc psychologique. Selon un autre conducteur, témoin de la scène, la victime est parvenue à descendre par l’échelle de secours", a précisé Michel Mafioly, délégué CGT Cheminots conducteurs à Nice.
À la frontière franco-italienne, le nombre de migrants d’origine africaine est en forte hausse depuis janvier, de même que les accidents mortels.
Fin mai, la SNCF avait dénombré 4 migrants morts et 2 blessés par électrocution entre Vintimille et Cannes depuis le début de l’année, sans compter les accidents sur les voies, et déplore "une situation très compliquée".
A La UneA La Une A La Une                                                                                                                        
                                                           

Marcorignan: un homme retrouvé mort

Samedi soir, un bruit fort retentit dans Marcorignan, au cœur du quartier du vieux village. Un seul coup de feu? Plusieurs?
Dimanche, les avis divergeaient dans la commune. Seule certitude: un homme allait être découvert mort chez lui par arme à feu. Homicide? Suicide? Impossible pour l’heure de répondre. Arrivée à Marcorignan il y a un an, la victime louait un logement dans la rue de l’Egalité. Hier, la police scientifique a passé les lieux au peigne fin.

Marcorignan: un homme retrouvé morthttp://www.lindependant.fr/2017/06/18/marcorignan-un-homme-retrouve-mort,3026007.php

Voiture contre bus : un étudiant gravement blessé

L’accident a eu lieu dans la nuit de vendredi à samedi rue de Vesoul. Gravement blessé, un automobiliste de 21 ans a été évacué à l’hôpital. Plus de peur que de mal en revanche pour les passagers du bus.

Une voiture a violemment percuté un bus ce samedi à 1 h 30 du matin, rue de Vesoul à Besançon. Une quinzaine de pompiers ont été déployés sur les lieux. Leur priorité : prendre en charge le conducteur de la voiture, un homme âgé de 21 ans, grièvement blessé. Pour des raisons qui restent à déterminer, son véhicule s'est déporté sur la voie de gauche. Jusqu'au choc frontal avec l'autocar, qui roulait en sens inverse.
La victime a dû être désincarcérée, avant d’être conduite au CHRU Minjoz. Son état était jugé "critique" par les médecins. Cet étudiant, qui habite Besançon, devait subir ce samedi une série d'interventions chirurgicales.
Le bus concerné appartient à la compagnie FlixBus, spécialisée dans les trajets longue distance en France et en Europe. Ce véhicule était dévolue à la ligne Strasbourg-Marseille. Trois de ses passagers ont été examinés par un médecin, mais leur état n’a pas nécessité d’hospitalisation.
L’ensemble des 42 personnes présentes dans l’autocar ont été pris en charge par le service astreinte de la Ville. Ils ont été relogés dans différents hôtels avoisinants
  • TAGS
  • EDITION DE BESANÇOhttp://www.estrepublicain.fr/edition-de-besancon




dimanche 18 juin 2017

Au moins 43 morts dans un violent feu de forêt au Portugal

L'incendie s'est déclaré dans le centre du pays. Des centaines de pompiers étaient mobilisés pour l'éteindre. Les autorités parlent d'une «grande tragédie».
Un violent feu de forêt a fait au moins 43 morts et une cinquantaine de blessés, la plupart piégés par les flammes dans leurs voitures, samedi dans la région de Leiria, dans le centre du Portugal. Un dernier bilan faisait état de 39 morts.
«Malheureusement, c'est sans doute la plus grande tragédie que nous ayons connue ces dernières années sur le front des incendies de forêt», a déclaré, ému, le premier ministre portugais Antonio Costa, qui s'est rendu au siège de la Protection civile près de Lisbonne. «Le nombre de victimes pourrait encore augmenter», a-t-il indiqué. «La priorité, c'est de sauver des personnes qui pourraient toujours être en danger».
Près de 600 pompiers et 190 véhicules étaient toujours mobilisés dans la nuit de samedi à dimanche pour lutter contre cet incendie. Deux Canadairs espagnols devaient être dépêchés sur place dimanche matin pour appuyer les pompiers portugais

Selon le secrétaire d'Etat à l'Intérieur, Jorge Gomes, 22 personnes ont été carbonisées dans leurs voitures quand elles se sont retrouvées piégées par les flammes alors qu'elles circulaient sur la route reliant Figueiro dos Vinhos à Castanheira de Pera. Trois autres sont décédées par inhalation de fumée. Il a fait état de 16 blessés, dont onze civils et cinq pompiers. Deux d'entre eux se trouvaient dans un état grave.
Le feu s'est déclaré samedi peu avant 15h dans la commune de Pedrogao Grande, située dans le district de Leiria. Selon le premier ministre, des orages secs ont pu être à l'origine de cet incendie. D'après le secrétaire d'Etat à l'Intérieur, les flammes se sont propagées «avec beaucoup de violence» et «de façon inexplicable», évoluant alors sur quatre fronts.

  1.                                                  
  2. Internationalhttp://www.lefigaro.fr/  

samedi 17 juin 2017

Soirée tragique sur les routes du Finistère

Un motard tué à Plougoulm


Une moto et une fourgonnette sont entrées en collision hier vers 20h, au lieu-dit Ty Corn, à Plougoulm. Le conducteur du deux-roues, un habitant de Saint-Thégonnec âgé de 30 ans, est décédé; son passager, est dans un état grave, il a été hospitalisé à Brest. Le conducteur de la fourgonnette, âgé de 70 ans et sa passagère ont été blessés légèrement. 

Un cyclomotoriste meurt à Plomeur


Un adolescent âgé de 16 ans au volant d'un deux-roues, est mort dans une collision avec une voiture soir, à Plomeur. L'accident s'est produit vers 20h15, au lieu-dit Ty Boutig. Le conducteur de la voiture âgé de 30 ans, a été blessé et transféré à l'hôpital de Pont-L'Abbé.

Un motard de 28 ans est mort à Lampaul-Plouarzel


Un autre accident de la route s'est produit à Lampaul-Plouarzel, peu après 22h. C'est encore le conducteur d'un deux roues qui est décédé.  Il avait 28 ans. Il a quitté la route pour une raison inexpliquée


  1. Finistèrehttp://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/finistere

Coutras (33): une cycliste renversée grièvement blessée

La victime a été renversée par une camionnette, vendredi, peu avant 22 heures

Un accident impliquant un vélo et une camionnette a fait un blessé grave, vendredi soir, peu avant 22 heures, sur la commune de Coutras. 
La cycliste, une femme de 25 ans, a été prise en charge par les pompiers avant d’être transportée par hélicoptère au CHU Pellegrin, à Bordeaux. 

"Un policier blessé par balle par un collègue lors d'un exercice"

Un policier municipal a été victime d'un tir accidentel d'un collègue, à Marignane, vendredi aux alentours de 14h45, révèle La Provence.
Lors d'un exercice de tir, un policier municipal a été touché, accidentellement, au niveau du thorax par un de ses collègues.
L'état du policier a été jugé sérieux sur place par les secours et a entraîné son évacuation vers l’hôpital Nord de Marseille où il a été opéré. 
Ses jours ne sont plus en danger.
Selon le quotidien, "le collègue du policier blessé aurait oublié une balle dans le barillet de son arme et le coup serait accidentellement parti".
Une enquête est ouverte par la police nationale pour connaître les circonstances exactes de l'accident.

Un policier blessé par balle par un collègue lors d'un exercicehttp://www.nicematin.com/faits-divers/un-policier-blesse-par-balle-par-un-collegue-lors-dun-exercice-146776

Agressé pour sa Maserati

Encadrés par leurs gardiens de prison, les trois prévenus sourient en regardant leurs familles respectives venues en nombre les assister. Ils sont détendus. Pourtant, les faits qui leur sont reprochés sont graves et auraient pu très mal se terminer pour leur victime. Mardi dernier, ils ont décidé de suivre le conducteur d’une Maserati, marque italienne célèbre pour sa puissance et sa valeur sur le marché de l’automobile, jusqu’au domicile de ce dernier à Devecey.
Comme le révèle ensuite le procès-verbal de l’audition des trois complices, ces derniers se sont garés à proximité de la propriété, sans que le Develçois ne s’en aperçoive, puisqu’il a sorti ses poubelles dans la rue. « Vous en avez profité pour fondre sur lui, armés et cagoulés et l’avez sauvagement agressé », lit la présidente du tribunal.

Audience renvoyée au 21 juillet

« Votre victime a eu une interruption temporaire de travail (ITT) suite à vos coups. Tout cela pour tenter de lui voler une voiture que vous aviez repérée plusieurs heures auparavant. Une telle violence ne se justifie pas à mes yeux. » Le mutisme est total du côté du box des prévenus. Tous ont reconnu les faits à des degrés divers mais se sont renvoyés la balle lors de leur garde à vue. Ils demandent à présent un délai pour préparer leur défense. La présidente accepte et laisse la parole au procureur.
« Deux d’entre eux ont un casier judiciaire comportant plus d’une dizaine de mentions pour faits de violence. Le troisième n’a que deux condamnations, mais nous devons connaître son degré d’implication. Aussi, je demande leur maintien en détention pour éviter qu’ils se soustraient à la justice ou essaient d’intimider leur victime. »
Les trois avocats de la défense tentent de leur éviter la prison avant leur prochaine convocation, en vain. Le tribunal décide leur maintien en détention provisoire et renvoie l’audience au 21 juillet. En outre, les magistrats ordonnent qu’ils soient chacun placés dans une maison d’arrêt différente, pour éviter qu’ils ne s’entendent entre eux sur une version en particulier.


vendredi 16 juin 2017

Il pensait que c’était son ex : ivre, un Tonneinquais fonce sur une femme enceinte

Se rendant compte de sa méprise, ce Lot-et-Garonnais de 39 ans, habitant Tonneins, a dévié de se trajectoire et a percuté un poteau. Il est en garde à vue.

Jeudi soir, rue Courteline à Tonneins, un drame a été évité de justesse. Un automobiliste de 39 ans, circulant avec 1,84 gramme d’alcool par litre de sang aperçoit, dans la rue, une femme  qu’il croit reconnaître. Se figurant qu’il s’agit de son ex compagne, il appuie sur l’accélérateur et fonce droit sur elle. 
Au dernier moment, il se rend compte de sa méprise et donne un violent coup de volant, entraînant sa voiture dans un poteau électrique.

La femme en état de choc 

La femme sur le point de se faire renverser, enceinte de surcroît, a été prise en charge par les secours en état de choc. Elle a été hospitalisée. Deux témoins de la scène sont venus au soutien du déroulement des événements auprès des gendarmes
Le conducteur tonneinquais a été immédiatement placé en garde à vue, pour violences aggravées sur personne vulnérable, avec arme par destination (son véhicule) et conduite en état d’ivresse. 

A La Unehttp://www.sudouest.fr/

Rouée de coups par deux adolescents

Elle promenait son chien, mercredi peu avant 1 h, avenue de la Libération quand elle croise le chemin de 4 individus. Le groupe commence à importuner cette Nancéienne de 32 ans et au cours de l’altercation verbale, l’un des individus lui décoche un violent coup de poing au visage. La trentenaire chute au sol et reçoit des coups de pied de deux agresseurs. Les 4 suspects sont rapidement interpellés par une patrouille de nuit et placés en garde à vue. 4 jours d’ITT pour la victime. Les deux cogneurs, deux Maxévillois âgés de 15 et 17 ans, font l’objet d’une alternative aux poursuites (sanction gérée par un foyer spécialisé dans la prise en charge de mineurs délinquants


Edition de Nancy Villhttp://www.estrepublicain.fr/edition-de-nancy-ville/nancy

jeudi 15 juin 2017

volant par ses parents, un adolescent de 14 ans provoque un accident mortel

U n adolescent de 14 ans est poursuivi pour "homicide involontaire" pour avoir provoqué un accident mortel, dans la nuit de samedi 10 à dimanche 11 juin près de Chateaurenard (Bouches-du-Rhône), après que ses parents, qui avaient trop bu, l'avaient mis au volant de la voiture familiale.

L'accident s'est produit vers 4 heures du matin dimanche, sur une route départementale, alors qu'un couple d'origine espagnole, le beau-père, la mère, venus dans la région pour effectuer un travail saisonnier rentraient chez eux, accompagnés d'un nourrisson et de l'adolescent, a expliqué le parquet de Tarascon.

Une femme de 59 ans tuée sur le coup, un nourrisson entre la vie et la mort

Selon les premiers éléments de l'enquête, confirmant une information de La Provence, les parents qui ne voulaient pas conduire ayant trop bu, ont demandé à l'adolescent de prendre le volant, le beau-père s'installant sur le siège passager et la mère, avec le nourrisson à l'arrière. Peu après, l'adolescent a percuté de plein fouet un véhicule venant en sens inverse. La conductrice, une femme de 59 ans, est morte sur le coup, a-t-il été précisé.
Le nourrisson a été transporté dans un hôpital marseillais, entre la vie et la mort. Les parents et l'adolescent ont été plus légèrement blessés.
Le procureur de Tarascon, Patrick Desjardins a demandé la mise en examen de l'adolescent pour "homicide involontaire par imprudence et sans permis de conduire" et son placement en foyer sous contrôle judiciaire. Il a également demandé la mise en examen des parents pour "homicide involontaire par manquement délibéré à une obligation de sécurité".

faits diverslire sur le midilibre.fr

http://www.midilibre.fr/2017/06/14/mis-au-volant-par-ses-parents-un-adolescent-de-14-ans-provoque-un-accident-mortel,1521957.php


mercredi 14 juin 2017

Incendie dans un immeuble de Londres: nuit d’inquiétude pour les habitants et riverains

Gigantesque incendie dans une tour d'habitation à Londres

hebergement d'image

Un gigantesque incendie s'est déclaré dans la nuit dans une tour d'habitation du quartier de North Kensington, dans l'ouest de Londres, ont annoncé les pompiers et la police britannique.
Les flammes ont submergé une tour de logements du Lancaster West Estate, du deuxième au 27e et dernier étage, ont précisé les pompiers de Londres sur Twitter. Une épaisse fumée grise s'échappait ce matin de la Grenfell Tower, toujours consumée par les flammes.
» Lire aussi - Gigantesque incendie dans une tour d'habitation à Londres
Plusieurs personnes étaient soignées sur place pour différents types de blessures, a déclaré la police sur Twitter, ajoutant que l'évacuation des résidents se poursuivait. Selon les médias britanniques, plusieurs personnes, piégées à l'intérieur de l'immeuble, criaient à l'aide depuis les fenêtres des étages supérieurs.
Un témoin a dit à Reuters redouter que de nombreuses personnes soient restées à l'intérieur de l'immeuble. Certains des habitants ont été évacués en pyjama au milieu de la nuit.
Les pompiers ont été appelés sur place peu avant 1h00, heure locale, (2 heures, heure de Paris). La cause de l'incendie reste inconnue pour le moment, ont précisé les pompiers.


  1. Flash Actuhttp://www.lefigaro.fr/flash-actu/index.php

mardi 13 juin 2017

Le corps d’un homme tué par balle déterré d’une plage en Vendée

Âgé de 22 ans, l’homme était porté disparu depuis le mois de janvier

La victime a été découverte dans la nuit du 6 au 7 juin sur une plage de La Barre-de-Monts (Vendée), sur les indications de son meurtrier présumé, passé aux aveux en garde à vue et mis en examen et écroué jeudi pour homicide volontaire, a indiqué le vice-procureur de La Roche-sur-Yon, Yannick Le Goater.
L’identité de la victime, âgée de 22 ans, a pu être confirmée après une expertise génétique et l’autopsie a révélé qu’il avait été tué d’une balle, a ajouté le vice-procureur. Sa disparition inquiétante avait été signalée par son frère, fin janvier. Le véhicule du disparu, résidant à Saint-Gilles-Croix-de-Vie, avait été retrouvé quelques jours plus tard, verrouillé et abandonné sur un parking à La Barre-de-Monts, à une trentaine de kilomètres de son domicile.
Le parquet des Sables d’Olonne s’était dessaisi le 3 mars au profit du parquet de La Roche-sur-Yon, qui avait immédiatement ouvert une information judiciaire du chef de meurtre, "beaucoup d’indices laissant penser qu’il y avait une cause criminelle" dans cette disparition "trop soudaine", a retracé le vice-procureur.
L’enquête, confiée à la section de recherches d’Angers, s’était accélérée avec le placement en garde à vue de cinq personnes le 6 juin, dont quatre ont été depuis mises hors de cause. Le principal suspect, âgé de 29 ans et déjà condamné pour trafic de stupéfiants, est passé aux aveux le jour même de son interpellation, et a guidé les gendarmes vers le lieu où il avait enterré le corps, sur une plage située à proximité du lieu de découverte du véhicule.
La victime et son meurtrier présumé "se fréquentaient régulièrement dans le cadre d’échanges de stupéfiants", un trafic qui "pourrait être" le mobile du meurtre, a avancé le vice-procureur Le Goater.
A La Unehttp://www.sudouest.fr/unes/faits-divers/

Le chef de la police de Cazouls-lès-Béziers décédé alors qu'il faisait du sport

L e patron de la police municipale de Cazouls-les-Béziers est décédé brutalement ce samedi 10 juin alors qu'il pratiquait une activité sportive.

Ce samedi, le patron de la police municipale de Cazouls-les-Béziers, Christophe Gouzy, 39 ans, est décédé brutalement alors qu'il pratiquait une activité sportive. Il était à la tête d'une équipe de cinq personnes qui œuvraient à la tranquillité des habitants de la commune depuis le mois d'octobre 2016 et avait intégré la police municipale en 2010 alors qu'il travaillait depuis le début de l'année 2000 pour la mairie.
Philippe Vidal : "Je suis personnellement effondré"
Très ému et touché par cette disparition, le maire de Cazouls, Philippe Vidal a assuré : "Je perds plus qu'un collaborateur, un véritable ami en qui j'avais pleine confiance. Depuis samedi, la brutalité de sa disparition a jeté un grand trouble au sein des élus, mais aussi de tous les employés de la mairie. Je suis personnellement effondré, tant par la soudaineté de ce décès que par le manque qu'il peut créer. Je l'avais nommé à ce poste car je le savais capable d'assumer cette tâche. Il n'a jamais déçu qui que ce soit dans sa fonction."
Béziershttp://www.midilibre.fr/herault/beziers/

lundi 12 juin 2017

La Teste-de-Buch (33) : un homme se noie en mer


Le septuagénaire a été sorti inconscient de l’eau. Les secours n’ont pu le ranimer

Un homme de 70 ans est décédé au cours d’une baignade ce dimanche après-midi sur la plage de la Salie, à la Teste-de-Buch.
L’homme a été sorti inconscient de l’eau par des baigneurs. les pompiers n’ont rien pu faire pour le ranimer. L’homme pourrait avoir fait un malaise dans l’eau

A La Unehttp://www.sudouest.fr/gironde/la-teste-de-buch/

Un motard trouve la mort

Un terrible accident de la circulation est survenu, hier matin, après 9 h 30, avenue de Barcelone à Foix. Un motard qui circulait dans le sens Foix-Tarascon a, pour une raison qui reste à déterminer, perdu le contrôle de son deux-roues au niveau du petit parking aménagé à la place d'une vieille maison, au niveau du carrefour entre l'avenue de Barcelone et le chemin de la Croix.
La moto, incontrôlable, aurait heurté le trottoir. Le conducteur, un Fuxéen de 36 ans, aurait alors été éjecté.
Il aurait très violemment heurté un candélabre sur le bas-côté. Aussitôt l'alerte donnée, les sapeurs-pompiers ainsi qu'une équipe médicalisée sont intervenus tandis que les policiers du commissariat de Foix ont sécurisé la zone. Malheureusement, le pilote de la moto est décédé.

6 morts en 2017 en Ariège

Ce nouvel accident dramatique porte à six le nombre de personnes décédées sur la route en Ariège depuis le début de l'année 2017.
Le dernier accident mortel remonte au 1er avril 2017 quand les eux occupants d'une voiture avaient trouvé la mort dans le choc de leur véhicule contre un arbre à Daumazan-sur-Arize

En savoir plus sur http://www.ladepeche.fr/article/2017/06/12/2592154-un-motard-trouve-la-mort.html#uRhLBoZGswJk1J5t.99
                                                              
  • Foixhttp://www.ladepeche.fr/communes/foix,09122.html

  • Une mère et sa fille percutées par une voiture en allant voter

    Ce dimanche vers 17 h 30, une mère et sa fille ont été percutées par une voiture, rond-point de la Libération, à Custines. Âgées respectivement de 54 ans et de 23 ans, les deux femmes traversaient sur un passage protégé au moment de l’accident. Les deux victimes se rendaient au bureau de vote installé à la mairie de Custines, dans la 1re circonscription, afin d’aller voter à ce premier tour des élections législatives.
    Les sapeurs-pompiers ont pris en charge les deux victimes qui ont été transportées vers les urgences de l’hôpital. La mère est la plus sérieusement blessée tandis que sa fille le serait plus légèrement.
    La gendarmerie était sur place pour effectuer les constatations d’usage. Les dépistages stups et alcool réalisés sur l’automobiliste, se sont révélés négatifs. La circulation a été rétablie normalement dans le secteur vers 18 h00

    dimanche 11 juin 2017

    Un SDF retrouvé mort dans le centre-ville de Nice

    Un homme a été retrouvé mort tôt ce samedi matin place du Palais de justice.
    Il était 5h50 quand les sapeurs-pompiers ont été appelés pour intervenir place du Palais de justice à Nice au chevet d'une personne inconsciente.
    A leur arrivée, l'homme, un sans domicile fixe, était déjà décédé.
    La suite de l'intervention a été prise en charge par les forces de l'ordre.

                                         
  • Faits-Divers            http://www.nicematin.com/sujet/faits-divers
  • samedi 10 juin 2017

    Gisors (27) : 13 personnes interpellées pour trafic de drogue

    L' enquête des gendarmes de l'Eure portait sur un trafic de drogue dans des caves et halls d'immeubles de la commune de Gisors
    Mardi 6 juin, les gendarmes de Gisors et des Andelys et la brigade cynophile d'Evreux ont permis d' interpeller 13 personnes à Gisors.

    Deux réseaux ont pu être démantelés, confirme la gendarmerie de l'Eure. Les suspects sont poursuivis pour trafic de résine de cannabis. Ils sévissaient dans des caves et halls d'immeubles.

    Ils sont âgés de 20 à 40 ans. L'un d'eux, récidiviste, a été placé en détention provisoire.


    1. Eurehttp://france3-regions.francetvinfo.fr/normandie/eure

    Un monitrice de canyoning sérieusement blessée lors d'une chute

    Une monitrice de canyoning a été sérieusement blessée ce vendredi dans une clue de la vallée du Paillon.
    La malheureuse a chuté de plusieurs mètres dans la clue de Redebraus, située à Touët-de-l'Escarène.
    Elle a dû être hélitreuillée pour être transportée à l'hôpital Pasteur 2, à Nice.
    La victime, âgée de 32 ans, était polytraumatisée à l'arrivée des secours. Elle souffrirait de plusieurs fractures.

    Faits-Divers             http://www.nicematin.com/sujet/faits-divers

    Altercation mortelle

    Un différend et un coup porté au visage d’un homme de 59 ans, Denis Aubry, se sont soldés par le décès de ce dernier, juste devant son domicile de la rue Sainte-Anne, mardi en fin d’après-midi, aux environs de 17 h 30. L’auteur présumé des faits, âgé de 31 ans, a été présenté au juge d’instruction, ce jeudi. Le magistrat a ouvert une information judiciaire pour coups et blessures ayant entraîné la mort sans intention de la donner. L’individu a été placé sous contrôle judiciaire. Les résultats de l’autopsie, pratiquée jeudi, restent placés sous le secret de l’instruction.

    Un coup porté au visage

    Tout est parti d’une altercation entre les deux hommes, pour un motif non clairement établi par les policiers enquêteurs. Le père de famille de 31 ans a fini par porter un coup de poing au visage du quinquagénaire. Plutôt que de riposter, ce dernier préfère alors rentrer chez lui, traverse la rue qui le sépare de son habitation et s’écroule devant la porte d’entrée de l’immeuble.
    Policiers et pompiers, ont été appelés sur place. Tandis que les soldats du feu et le médecin du SAMU prodiguaient les premiers soins à la victime, en arrêt cardio-respiratoire, l’auteur présumé des faits s’est spontanément présenté aux policiers en avouant le coup porté. Interpellé, il a été aussitôt placé en garde à vue avant d’être présenté à la justice pour répondre de ses actes.
    Le jour des faits, malgré la proximité de l’école Jules-Ferry, toute proche, et du collège Guérin, les élèves ayant déjà quitté les lieux, personne n’a rien entendu ni vu quoi que ce soit. Seuls les véhicules de secours ont attiré les regards des actifs, à leur retour de leur journée de labeur.

    Rien remarqué

    Les autres locataires de ce petit immeuble de deux étages, situé au carrefour des rues Sainte-Anne et Cosson, n’ont rien remarqué de suspect eux non plus.
    M. Aubry résidait dans l’appartement du rez-de-chaussée gauche. Son voisin de palier, hospitalisé, était absent au moment du drame qui a coûté la vie au Lunévillois. « Je suis rentrée de mon travail comme tous les jours vers 17 h 40. Pompiers, SAMU et policiers étaient là. Je pensais que M. Aubry avait juste fait un malaise. Plus tard, quand j’ai vu la voiture des pompes funèbres, vers 19 h 30, j’ai compris… », confie la jeune mère de famille habitant au premier étage depuis trois ans.
    La victime vivait seule dans cet appartement et avait été placée sous le statut de majeur protégé depuis le décès de sa mère.

    vendredi 9 juin 2017

    Trois squelettes humains découverts dans l’Yonne

    Selon le parquet d’Auxerre, "aucun lien" n’est pour l’heure établi avec des affaires connues, comme celle du tueur en série Émile Louis

    Trois squelettes humains ont été découverts mercredi dans l’Yonne lors de travaux de terrassement pour la construction d’un parking à Gurgy. Le journal Le Parisien avait fait état de la macabre découverte un peu plus tôt, faisant un lien avec l’affaire des "disparues de l’Yonne" et Émile Louis.
    "Il faut raison garder", a réagi la procureure de la République d’Auxerre, Sophie Macquart-Moulin, décrivant "des ossements qui pourraient être très très anciens" et "bien alignés : il peut s’agir d’un ancien cimetière".

    Résultats la semaine prochaine

    L’analyse des ossements a été confiée à l’IRCGN (Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale), qui procédera à leur datation. Les résultats ne sont pas attendus avant la semaine prochaine.
    Interpellé en 2000, Émile Louis avait avoué avoir tué sept jeunes handicapées de la DDASS, entre 1977 et 1979, avant de se rétracter. Condamné à la prison à perpétuité en 2004, puis une nouvelle fois en appel en 2006, il est mort en octobre 2013 à Nancy à l’âge de 79 ans.

    A La Unehttp://www.sudouest.fr/

    Des os et des vêtements retrouvés à Marseille dans la calanque d'En-Vau

    Des habits, des os et des baskets ont été retrouvés jeudi après-midi dans la calanque phocéenne, révèle La Provence.
    Selon le quotidien, des promeneurs ont donné l'alerte après avoir découvert, dans un endroit difficile d'accès de la calanque d'En Vau, des ossements ainsi que des vêtements. 
    Les os ont été transportés, après les premières investigations, à l'institut médico-légal de Marseille afin de déterminer l'identité de la victime, si elle a été portée disparue et les causes de la mort. 
    Toujours selon le journal, le décès pourrait remonter à plusieurs années.

                                         
  • Faits-Divers            http://www.nicematin.com/sujet/faits-divers
  • Un cadavre découvert près de la mairie de Brest

    Le corps sans vie d'un homme a été retrouvé ce vendredi matin près de la mairie de Brest. L'hypothèse criminelle ne fait aucun doute.Le cadavre de la victime présenterait des traces de coups, selon Le Télégramme.
    D'après Ouest-France, le visage de la victime aurait également été mutilé et le haut du corps brûlé afin de rendre l’identification plus difficile. 
    La police scientifique et technique est sur place et devrait procéder à des prélèvements sur le corps de la victime dans la journée. Le maire de Brest François Cuillandre est également présent. Un périmètre de sécurité a été installé aux abords de la mairie pour tenir à l’écart les passants.

    1. Flash Actuhttp://www.lefigaro.fr/flash-actu/index.php

    Une vieille dame grièvement blessée dans un incendie

    Une vieille dame de 82 ans a été grièvement blessée, hier, après un incendie d'origine probablement accidentelle qui s'est déclaré dans son appartement situé chemin Michoun, quartier Roseraie à Toulouse.
    L'octogénaire qui souffre de brûlures importantes sur le corps a été prise en charge par les pompiers et conduite de toute urgence au CHU Purpan, en salle de déchocage.
    Il était un peu plus de 3 heures du matin, hier, lorsque des fumées s'échappent d'un appartement du premier étage d'un immeuble occupé par une retraitée de 82 ans vivant seule.
    Lorsque les pompiers arrivent sur les lieux, la victime est retrouvée inanimée dans sa cuisine. Des traces de brûlure parcourent son corps alors que la malheureuse victime se trouve en arrêt cardio ventilatoire. Les médecins du Samu 31 interviennent et parviennent à la réanimer mais elle reste dans un état d'extrême fragilité. Elle est aussitôt transportée dans un état grave au CHU Purpan.
    Pendant ce temps, les pompiers limitent la propagation des flammes et parviennent à circonscrire le sinistre en mobilisant d'importants moyens. L'appartement de la victime est ravagé par le feu alors que les murs des parties communes ont été noircis par les fumées épaisses. Une vingtaine de personnes de cet immeuble qui compte six logements ont été évacuées durant le temps de l'intervention.

    Relogements

    Dans la matinée, des solutions de relogement ont été trouvées pour certaines d'entre elles, par la mairie de Toulouse.
    Hier matin, le balcon de l'habitation ravagée par les flammes était lui aussi noirci. Divers objets carbonisés jonchaient les pelouses du rez-de-chaussée.
    Une enquête a été ouverte et confiée aux policiers du quart judiciaire. L'hypothèse accidentelle serait privilégiée. Le feu aurait pris dans la chambre de la victime avant de se propager dans le reste de l'appartement. Reste à déterminer la cause de cet incendie.

    Une vieille dame grièvement blessée dans un incendiehttp://www.ladepeche.fr/article/2017/06/09/2590683-une-vieille-dame-grievement-blessee-dans-un-incendie.html