jeudi 22 décembre 2016

Les policiers sortent un ado d'une maison en feu

Un incendie a détruit une maison hier après-midi à Toulouse. Des policiers ont sauvé un garçon de 17 ans et évacué une habitante handicapée.
Le feu est parti «très vite» hier au 21 rue de la Faourette, à Toulouse. Dans cette rue où les petites maisons se côtoient, juste avant la voie ferrée, les pompiers ont été appelés peu après 15 heures. Ils ont envoyé sur place d'importants moyens de lutte contre le feu sur place dont une grande échelle pour parvenir à maîtriser l'incendie. Mais avant l'arrivée des pompiers, des membres d'une patrouille de police attachés au secteur du Mirail se sont illustrés. Face à l'ampleur que prenait le feu, ces policiers sont intervenus pour évacuer des habitants qui se mettaient en danger.
Les policiers ont d'abord extrait de la maison où la fumée devenait extrêmement épaisse un garçon de 17 ans qui cherchait à évacuer plusieurs chiens. Intoxiqué par les fumées, cet adolescent a été pris en charge par une équipe médicale du Smur avant d'être transporté vers l'hôpital Purpan. Son état de santé ne préoccupait pas trop l'équipe médicale. Ses chiens sont sortis indemnes de l'incident.
Les policiers ont également porté secours à une femme qui vit à côté de la maison où le feu se développait. Handicapée, cette femme n'arrivait pas à se déplacer. Son évacuation a été décidée «par prudence» par les policiers. Lors de ces opérations de sauvetage, un policier a été blessé à une main par une vitre qui a éclaté sous l'effet de la chaleur. Souffrant d'une coupure, le policier blessé a préféré éviter l'attente aux urgences et il a été soigné sur place par les pompiers.
Malgré l'intervention des pompiers et la mise en action de plusieurs lances à eau, le feu a entièrement ravagé la maison sur deux niveaux qui abritait deux appartements. Hier une enquête a été ouverte, confiée aux services de police. Il est encore trop tôt pour connaître l'origine de l'incendie. Les spécialistes de l'institut national de police scientifique de Toulouse devront réaliser des constatations sur place pour déterminer l'origine du feu qui serait accidentelle
http://www.ladepeche.fr/communes/toulouse,31555.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire