samedi 28 janvier 2017

Haut-Doubs : le « gang des arroseurs » démantelé

C’est fini. Ils l’espèrent tous. En tout cas, le travail des hommes de la BR de la gendarmerie de Pontarlier et plus généralement d’une trentaine de leurs collègues a cette fois mis fin aux agissements de ceux que l’on appelait le « gang des arroseurs » de voiture.
« On a enregistré des premiers faits, quatre ou cinq, dès septembre 2015 », rappelle le commandant Samuel Pruniaux. À cette époque, des automobilistes avaient été victimes de jets de projectiles, depuis la passerelle de la RN57 à Étalans, depuis le pont d’Amancey, sur la D461 ou depuis la route. Ce, lorsqu’ils ne trouvaient pas des troncs d’arbres sur la chaussée…

7 interpellations et 2 véhicules immobilisés

Puis, plus rien. Puis un nouveau fait en mars 2016. Et de nouveau plus rien. Et de nouveau un fait en septembre, la cadence semblant alors s’accélérer dangereusement en octobre. « On a quand même eu une personne qui a reçu des éclats de verre dans l’œil et une voiture qui a reçu un projectile qui est allé se loger sur la plage arrière, avec des occupants à l’avant comme à l’arrière », reprend le commandant Pruniaux. À cette époque, l’enquête des gendarmes avait permis d’identifier un suspect, âgé de 24 ans.
En poursuivant ses investigations, la gendarmerie a rapidement acquis la certitude qu’il y avait un second suspect. Lequel est le frère du premier… qui avait témoigné, puisque lui-même victime d’une de ces voies de fait.
L’audition de ces deux témoins a permis d’identifier la genèse de ces actes. Des soirées arrosées entre potes. Et d’en savoir plus sur la petite bande, localisée entre Valdahon et Étalans et âgée entre 20 et 25 ans. Tous établis dans la vie. Sept personnes ont été interpellées et placées en garde à vue. À l’issue de celle-ci, aucune charge n’a pu être retenue contre l’un d’entre eux, les six autres étant accusées de mise en danger de la vie d’autrui et de dégradation de biens privés concernant 19 victimes, plus de 20 accidents, davantage des véhicules impactés et un peu plus de 35.000€ de dommages matériels. À l’issue de l’enquête, deux véhicules ayant servi à ces actes malveillants ont également été saisis. Quant au jugement de la bande des sept, il faudra attendre la fin de la présente année…
La RN57 et la RD461 sont sûres. À nouveau…

http://www.estrepublicain.fr/edition-haut-doubs/2017/01/27/haut-doubs-le-gang-des-arroseurs-demantele

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire