mardi 7 février 2017

Bébé retrouvé mort dans le canal : un appel à témoins pour relancer l’enquête

Le mystère demeure quant à l’identité du bébé repêché il y a trois mois dans le canal de Roset-Fluans (Doubs). Les gendarmes tentent de relancer l’enquête en diffusant un nouvel appel à témoins
L’affaire avait marqué toute la région et au-delà… Le 9 novembre dernier à Roset-Fluans, un couple de retraité avait repéré le cadavre d’un bébé nu, portant encore son cordon ombilical, qui flottait dans un canal au niveau d’une écluse.
D’importants moyens de gendarmerie et de pompiers avaient aussitôt été déployés sur les lieux, totalement bouclés. Sous l’eau, sur les berges, on procéda à des fouilles minutieuses… En vain.
Qui sont les parents de ce petit garçon ? Les indices et les pistes manquent. « Toutes les investigations réalisées depuis lors n’ont pas permis d’identifier la mère du nourrisson. Toute personne ayant des renseignements sur ces faits est priée de contacter la gendarmerie au numéro suivant : 08 00 00 48 43 », a fait savoir, ce lundi soir, la section de recherches de la gendarmerie de Besançon, qui travaille sur ce morbide dossier en lien avec la brigade de recherches.
Ce petit garçon, qui était âgé de quelques heures ou jours tout au plus, a été inhumé au cimetière de Saint-Vit le 16 janvier dernier. L’autopsie n’a pas été probante, et n’a même pas permis de déterminer si le bébé était mort-né, ou si son décès était dû à une noyade ou à un autre acte volontaire.

Misère sociale, psychologique ? Déni de grossesse ?

En marge des investigations qui se poursuivent, des analyses supplémentaires ont été effectuées. Les résultats sont encore en attente. Concernant une toute petite trace sur le crâne qui pourrait être du sang, d’abord, mais surtout au sujet de l’ADN du nourrisson.
Les gendarmes espèrent surtout que les langues se délient enfin. À Roset-Fluans, village de 500 âmes situé à une vingtaine de kilomètres de Besançon, personne ne s’est manifesté. Là, pas plus qu’ailleurs. On imagine aisément une misère sociale et/ou psychologique derrière ce drame humain… En attente d’éléments nouveaux, toutes les hypothèses restent envisagées.

http://www.estrepublicain.fr/edition-de-besancon/2017/02/07/bebe-retrouve-mort-dans-le-canal-un-appel-a-temoins-pour-relancer-l-enquete

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire