jeudi 9 février 2017

Des investigations plus poussées sur le corps du noyé retrouvé à Mimizan (40)

Le corps d’un Polonais de 53 ans avait été retrouvé lundi. Mais ses blessures, notamment à l’œil, intriguent les enquêteurs
L’enquête qui entoure la découverte du corps sans vie d’un ressortissant polonais domicilié en Espagne, lundi midi, sur la plage de Lespecier, à Mimizan, a évolué, mercredi matin, avec la saisine des hommes de la section de recherches de Pau, en soutien de leurs collègues de la brigade de recherche de Parentis-en-Born.
Les résultats de l’autopsie de la dépouille ont quelque peu précisé la nature des traces suspectes détectées visuellement sur son visage. La victime porte ainsi les stigmates d’un objet piquant enfoncé dans un œil. Une donnée que le parquet a demandé aux légistes de tenter de préciser. Parmi les autres éléments marquants de cette autopsie, le représentant montois de la justice évoque « une personne qui serait décédée moins de 72 heures avant sa découverte ».
La donne écarte certains scenarii mais elle n’est pas suffisante. Des spécialistes des courants marins devraient ainsi être sollicités afin de tenter d’établir plus précisément où et quand le corps transporté par la tempête aurait pu être immergé. L’autre grand enjeu sera de déterminer si la victime polonaise était vivante ou déjà décédée lorsqu’elle s’est retrouvée dans l’océan. Accident ou intervention d’un tiers ? Le décès serait intervenu par asphyxie, et non par noyade. Cela n’exclut pas pour autant la thèse de l’accident.
http://www.sudouest.fr/2017/02/09/des-investigations-plus-poussees-sur-le-noye-retrouve-a-mimizan-40-3182394-3452.php

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire