mercredi 1 février 2017

« Je veux qu’elle revienne »

Humilié par sa femme, qui dort en prison depuis jeudi, tout comme son fils qui le torturait, Michel, 62 ans, nous a ouvert hier la porte de leur maison de Pont-Saint-Vincent. Et il s’est livré.

Que s’est-il passé ce mardi 24 janvier ?
Je voulais remplacer la vitre du fourneau mais j’avais pris des mesures trop petites. Mon fils (NDLR : Romain, 30 ans) s’est énervé. Il m’a dit « Tu montes au jardin ! Suis-moi ! ». Il m’a ordonné de me mettre en slip, m’a mis sur un tabouret, m’a attaché avec une sangle. Il m’a mis un peu d’eau sur la figure puis m’a attaché à un poteau en ciment. Il était comme fou. Il a allumé le barbecue, y a fait brûler des morceaux de bois. Une fois qu’ils étaient bien chauds, il m’a brûlé tout le haut du dos. Avant, il m’avait mis une chaussette dans la bouche pour ne pas que je crie. C’est un voisin qui a prévenu les gendarmes.
C’est la première fois qu’il vous torturait ?
Non, la troisième. C’est déjà arrivé en juin et en octobre 2016. Une fois parce que les rondins de bois que je venais de découper ne faisaient pas la taille qu’il voulait. Les autres jours, il me donne des claques sur la tête ou des coups de poing sur l’épaule.
Et vous ne dites rien ?
Il est beaucoup plus costaud que moi. Vous avez vu la bête que c’est ?
Votre femme vous bat aussi…
Oui. Avec ma femme, on s’engueule pour des conneries. Un truc que je pose là alors qu’elle le veut ici… Alors elle me bat. Elle me met des claques, me met au coin ou sur les genoux, avec les mains sur la tête. je ne dis rien non plus. Elle est plus forte que moi. Je fais 55 kilos…
Depuis quand vous frappe-t-elle ? 
Depuis 5 ans. Depuis ça, en fait. (L’homme sort un jugement du tribunal qui le condamne pour « corruption de mineurs » à 6 mois de prison avec obligation de soins. Il avait demandé à deux enfants de baisser leur culotte pour voir leurs fesses). J’ai vu une psychologue pendant deux ans. Mais depuis ça, avec ma femme et mon fils, ça ne va pas…

« Qu’on reparte à zéro. Enfin, si elle veut bien… »

Avant, le couple allait bien…
Oui, même après le décès en 1998 de notre premier fils, qui s’est pendu dans un jardin, à Laxou, alors qu’il avait 20 ans. Le lendemain, il devait partir à l’armée, dans la marine.
Vous n’avez jamais parlé de ces violences à quelqu’un ?
Non. Je suis très renfermé sur moi-même. Et je sais pourquoi : j’ai été violé quand j’étais jeune. Après le décès de ma mère, mon père s’est remarié. Et le père de sa nouvelle épouse m’a fait des choses. Depuis, cette histoire est restée en moi et ça n’arrive pas à sortir.
Pourquoi ne pas divorcer ?
Divorcer, c’est dur. Au bout de 40 ans de mariage, je ne peux pas. Je l’aime trop… (NDLR : il se prend la tête entre les mains). Je ne peux pas me passer d’elle (NDLR : il pleure). Je suis trop seul ici, avec le chien et les lapins. Je suis prêt à lui pardonner. Je viens de lui écrire une lettre dans laquelle je lui demande de revenir à la maison. Qu’on reparte à zéro. Enfin, si elle veut bien…
Et vous pardonnez à votre fils ?
Oui et non. Mais c’est quand même mon fils, non ?
http://www.estrepublicain.fr/actualite/2017/02/01/je-veux-qu-elle-revienne

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire