jeudi 16 février 2017

La centrale électrique de Colombier-Fontaine en proie aux flammes

3.000 m² de toiture d’une centrale hydroélectriques en proie aux flammes à Colombier-Fontaine (Doubs). Les moyens mis en œuvre par les sapeurs-pompiers sont à l’échelle des bâtiments de cette installation encore en activité.
Il est près de 3 h du matin lorsque des riverains signalent un débit d’incendie dans une aile de la centrale hydroélectrique localisée rue de la Filature, entre le canal et un bras du Doubs à Colombier-Fontaine.
L’incendie se propage rapidement dans ce bâtiment vétuste, qui a plus d’un siècle d’existence. Il gagne l’ensemble de la toiture de cette ancienne filature, reconvertie en centrale hydroélectrique. Elle est exploitée par une société de droit privée.
Près d’une trentaine d’hommes parmi lesquels quatre officiers sont mobilisés sous le commandement de Frédéric Puel, responsable du centre de secours de Montbéliard. Des renforts viennent des centres de secours de L’Isle-sur-le-Doubs, de Pont-de-Roide, de Mathay et de Bethoncourt.
Les moyens mis en œuvre sont à l’échelle des bâtiments embrasés, mais aussi des risques de propagation à une casse auto située à quelques dizaines de mètres de la centrale hydroélectrique.
Stockés dans un autre bâtiment mitoyen, des véhicules de collection appartenant à un privé, sont menacés.
Ce risque écarté, les équipes d’EDF entrent à leur tour en action pour couper l’alimentation en courant dans un secteur traversé par une ligne de 20.000 volts.
L’enjeu est de taille alors que les pompiers mettent en action leurs lances pour circonscrire le feu tout en évitant de précipiter l’effondrement du bâtiment.
L’opération se poursuit au cours de la nuit pour stopper la production d’électricité alors que la turbine de la centrale est encore en activité.
La principale préoccupation du commandant Puel est d’assurer la sécurité des hommes présents sur le terrain d’opération.
Au moment où le feu s’est répandu, il n’y avait, semble-t-il, personnes dans les locaux de cette centrale, qui n’emploie que deux personnes. Deux gardiens.
L’origine du sinistre n’est pas à cette heure connue. Selon des riverains, des travaux étaient en cours dans cette centrale. Une enquête devrait être vraisemblablement ouverte pour déterminer les causes de cet incendie.
http://www.estrepublicain.fr/edition-belfort-hericourt-montbeliard/2017/02/16/la-centrale-electrique-de-colombier-fontaine-en-proie-aux-flammes

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire