mardi 21 février 2017

L’incendie de pelleteuse qui ravive le spectre

Dans la nuit de dimanche à lundi, une pelleteuse a été incendiée au bord de la voie ferrée. Le sujet est sensible : des feux d’engins de chantier, le Territoire de Belfort en a connu des dizaines ces dernières années
Le passage à niveau entre la sortie de Froideval et l’entrée de Bavilliers sera fermé ce mardi soir entre 22 h et 6 h. C’est la cinquième fois depuis le 6 février que cette mesure est prise en raison de travaux d’entretien nocturnes sur la voie ferrée.
C’est précisément sur ce site à l’écart des habitations qu’une pelleteuse a été brûlée dans la nuit de dimanche à lundi alors que le chantier était à l’arrêt ce week-end.
La circulation ferroviaire a été interrompue par les services de la SNCF le temps de l’intervention des pompiers à l’aide d’une lance haute pression.

Un engin d’un coût de 380 000 € minimum

En provenance de Paris, le conducteur de travaux de l’entreprise Fourchard-Renard, en charge du renouvellement du ballast, des traverses et des rails de Bavilliers à Rang, a constaté les dégâts lundi matin avant de prendre des mesures : « Nous fonctionnons avec deux engins la nuit et trois la journée du côté de la gare d’Héricourt. On va en prendre un qui travaille déjà l’après-midi pour la nuit. »
Ce n’est pas n’importe quel outil qui vient d’être calciné. « Il est adapté au rail et à la route. Ça coûte 380 000 € minimum », jauge Joël Da Silva.
Quoi qu’il en soit, cet incendie ravive de mauvais souvenirs. Une première série de feux ciblant ce même genre d’engins de chantier remonte à 2013. Elle avait suscité l’émoi et l’inquiétude des chefs d’entreprise du bâtiment et des travaux publics. Le phénomène s’était poursuivi jusqu’à l’automne 2014 et l’interpellation d’un Belfortain. La vague d’incendies, évaluée à plus de trente véhicules détruits, avait cessé à son incarcération
http://www.estrepublicain.fr/edition-belfort-hericourt-montbeliard/2017/02/21/l-incendie-qui-ravive-le-spectre

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire