dimanche 12 février 2017

Miraculé après une chute de 30 mètres dans un précipice

La soirée festive de quatre vacanciers a viré au cauchemar, dans la nuit de vendredi à samedi, à Marignac, juste à côté de Saint-Béat dans le Comminges. Il était aux alentours de 4 h 30 lorsque les militaires du peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) de Luchon ont été informés qu'un jeune homme venait de tomber dans un précipice.
Selon nos informations, il avait passé une soirée alcoolisée avec ses amis. Ils étaient montés sur une plateforme au pied de la tour de la commune et la victime, âgée de 19 ans, aurait glissé pour se retrouver dans le ravin, à cet endroit très escarpé de Marignac.
Lorsque ses amis se sont aperçus de sa chute, ils ont immédiatement prévenu les secours. Malgré l'obscurité, les gendarmes du PGHM ont tout mis en œuvre pour sauver la victime tombée une trentaine de mètres en contrebas et dont ils ignoraient alors l'état de santé. Par chance, sa chute avait été amortie par des branchages.
Les militaires ont dû s'encorder afin d'atteindre le jeune homme. Un hélicoptère avec un médecin à son bord a spécialement été dépêché depuis Tarbes. Ce n'est que peu après 8 heures que la victime, inconsciente, a pu être placée dans une barquette et descendue en toute sécurité au pied du précipice. Il a reçu les premiers soins sur place avant d'être transporté aux urgences de l'hôpital Purpan de Toulouse. Polytraumatisé et sérieusement atteint au visage, le jeune homme de 19 ans était dans un état jugé grave par les équipes médicales.
Sur les lieux de l'accident, les amis de la victime étaient très choqués.
André Pallas, le maire de Marignac, s'est rendu sur place. Hier, il a tenu à adresser ses «félicitations à tous les intervenants».

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire