samedi 25 février 2017

Tentative de cambriolage au bulldozer

Un bureau, des chaises. Et au pied, des morceaux du mur par terre, en petits morceaux. Les dégâts paraissent conséquents, ils témoignent d’une opération pour le moins spectaculaire. Un magasin de matériels de bricolage de Revigny-sur-Ornain, ville meusienne de quelque 3 000 habitants, non loin de la Marne, a été l’objet d’une tentative de cambriolage au bulldozer dans la nuit de jeudi à vendredi.
Quand ils sont appelés sur les coups de 1 h 15 pour un incendie, les pompiers engagent tout de suite d’importants moyens : trois fourgons, un porteur d’eau et une grande échelle. Les sapeurs revinéens seront renforcés par leurs collègues de Bar-le-Duc. Sous la houlette du lieutenant Bousba, le commandant des opérations de secours, ils vont sans peine et rapidement maîtrisé le sinistre : il s’agit seulement d’un engin de chantier qui brûle, mais après avoir servi à une attaque contre le Bricomarché, localisé avenue de Paris.
En le projetant contre la façade, les malfaiteurs ont réussi à éventrer une partie du bâtiment, mettant à jour un bureau, mais sans repartir avec le coffre-fort qui s’y trouvait, et sans que l’on sache s’ils ont pu essayer de l’emporter ; celui-ci trônait au milieu des décombres quand les gendarmes locaux sont arrivés sur place. Ils ont requis la venue d’un spécialiste de l’identité criminelle, afin de procéder à d’éventuels relevés d’indices et prendre des photos, pour compléter les premières constatations.

Des grillages pour empêcher d’approcher

Alertés, le maire de la commune, Pierre Burgain, et le gérant du magasin sont, une fois l’étendue des dommages constatée, allés chercher des grillages afin d’empêcher d’approcher de trop près, dans l’attente de trouver une meilleure solution pour obturer le passage vers la zone de vente, où les cambrioleurs n’auraient pas cherché à pénétrer.
Technique classique mais qui démontré une certaine expérience, ces derniers ont sans doute mis le feu eux-mêmes au bulldozer dans le but de faire disparaître toute trace susceptible de contribuer à les identifier.
L’enquête qui débute, est menée par la brigade de recherches de Commercy en coopération avec la communauté de brigades de Revigny. Mais il est encore trop tôt pour établir le scénario précis du déroulement de ce fait divers.
http://www.estrepublicain.fr/edition-de-bar-le-duc/2017/02/25/tentative-de-cambriolage-au-bulldozer

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire