mercredi 15 mars 2017

Triple infanticide : « étouffés avec des serviettes

On est clairement dans le cadre d’un déni de grossesses qui sont arrivées à terme. La mère a accouché seule et explique s’être ensuite débarrassée des bébés. Elle les a étouffés avec des serviettes », explique Edwige Roux-Morizot.
Les nouveau-nés étaient viables. « Selon la mère, ils ont crié », précise la magistrate.

« Il s’était douté par le passé qu’elle avait été enceinte, mais elle le contestait »

Un premier enfant a vu le jour fin 2015, puis des jumeaux en novembre 2016. Avec toujours ce macabre scénario, noué a priori à l’insu du papa. C’est en constatant une odeur difficilement supportable émanant des combles, au-dessus de la salle de bains, que ce dernier a mis au jour deux sacs, qu’il n’a pas osé ouvrir. Nous sommes alors dimanche.
« Il n’a pas regardé dans les sacs, la réaction de la mère a été très vive. Il s’était douté par le passé qu’elle avait été enceinte, mais elle le contestait. Il a réfléchi toute la nuit et s’est rendu de lui-même au commissariat de police de Pontarlier lundi matin », reprend la procureure de la République. C’est en tout cas la version, plausible, que l’homme a donnée aux policiers.
La femme soupçonnée de ce triple infanticide a par ailleurs deux enfants, âgés de 3 et 7 ans. « C’est quelqu’un de très apprécié, qui s’occupait bien de ses enfants, une mère de famille sans histoire », ajoute Edwige Roux-Morizot.
La personnalité de cette trentenaire sera évidemment au cœur des débats et de l’enquête à venir. « Le contexte psychologique appartiendra à l’information judiciaire qui sera ouverte, des expertises seront notamment diligentées en ce sens », prolonge, prudente, la magistrate.
Les deux parents ont vu leurs gardes à vue prolongées jusqu’à ce mercredi. Si la mise en examen de la femme ne fait aucun doute, celle du père reste incertaine. « Nous verrons », commente sobrement Edwige Roux-Morizot.
Les deux enfants du couple, eux, « ont été récupérés par des membres de la famille ».
http://www.estrepublicain.fr/edition-haut-doubs/2017/03/15/triple-infanticide-etouffes-avec-des-serviettes

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire