jeudi 27 avril 2017

Décès de deux prématurés à la maternité

Le drame endeuille et plonge dans une profonde émotion toute la communauté médicale du CHRU de Nancy, particulièrement l’unité de réanimation néonatale de la maternité Adolphe Pinard, située en cœur de ville. Comme le confirme l’établissement hospitalier, deux grands prématurés sont décédés ce lundi 25 avril. « Il s’agit d’un petit garçon et d’une petite fille », fait savoir la direction.
Une enquête préliminaire a été ouverte. Elle a été confiée aux policiers du SRPJ de Nancy. L’autopsie des corps des deux bébés devrait intervenir d’ici la fin de la semaine et un juge d’instruction devrait être désigné.

Aucune hypothèse n’est écartée

En attendant, les enquêteurs ont commencé à interroger le personnel. Plusieurs pistes se profilent dont la possibilité d’un surdosage, voire d’un problème survenu suite à la mauvaise dissolution d’un produit. S’agit-il d’une erreur humaine ? D’une mauvaise administration de médicaments ? L’enquête va s’évertuer à le déterminer tout en n’écartant aucune autre hypothèse, y compris celle d’un geste criminel.
Très affecté par cette tragédie, le personnel est littéralement sonné par ce drame. Un sentiment qui se double d’une totale incompréhension.
« Une cellule psychologique a été mise en place », indique encore la direction du Centre hospitalier régional universitaire. L’accompagnement va se faire sur plusieurs niveaux. Il s’adresse « à la fois aux personnels de l’unité de néonatalogie, aux parents des enfants et aux personnes actuellement accueillies dans le service », précise le CHRU. Ce suivi psychologique est proposé individuellement mais aussi collectivement.
La direction avance également que le protocole d’administration des médicaments a été scrupuleusement respecté. « Dès que le drame s’est produit, nous avons alerté (NDRL : via le service juridique de l’établissement) les autorités compétentes que sont l’Agence Régionale de Santé (ARS) Grand Est et le procureur de la République de Nancy », précise le CHRU.
L’ARS a aussitôt ouvert une enquête administrative interne pour comprendre les circonstances qui ont conduit à la disparition de ces deux grands prématurés. Elle a été ouverte de manière concomitante avec celle lancée par le parquet de la cité des Ducs.
Dans un communiqué, l’établissement indique que suite « au décès ce 25 avril de deux nouveau-nés, grands prématurés, hospitalisés en réanimation néonatale, nous nous associons à la douleur des parents et leur présentons nos plus sincères condoléances, ainsi qu’à leurs proches. Les parents ont été immédiatement informés et pris en charge par les équipes médicales. Un dispositif d’accompagnement et de soutien leur est ouvert ».
Les professionnels expérimentés de l’unité de réanimation néonatale de Nancy s’emploient, malgré leur profonde émotion, à soutenir, accompagner et rassurer les mamans et les familles actuellement accueillies dans leur service.
Décès de deux prématurés à la maternitéhttp://www.estrepublicain.fr/edition-de-nancy-ville/2017/04/27/deces-de-deux-prematures-a-la-maternite

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire