mardi 4 avril 2017

Elle veut se jeter sur les rails : les gendarmes la sauvent

La scène se déroule dans la nuit de samedi à dimanche. Les gendarmes sont appelés par le compagnon d’une femme enceinte de 24 ans en pleine dépression. Celle-ci se trouve à la gare de Dieulouard où elle veut mettre fin à ses jours.
Les militaires foncent sur place. Arrivés à la gare, ils découvrent la jeune femme sur la passerelle qui enjambe les voies. Elle a déjà franchi le garde-corps. Elle a les pieds dans le vide et menace de se laisser tomber une dizaine de mètres plus bas, sur les rails. Elle assure qu’elle va faire ce dernier pas fatal dès que le train arrivera.
Le chef de la brigade de gendarmerie de Dieulouard et l’un de ses collègues tentent de la raisonner. Son compagnon est là aussi, avec les forces de l’ordre, pour essayer de la dissuader de commettre l’irréparable.
Les discussions durent de longues minutes. Suffisamment longtemps pour détourner son attention. A un moment donné, les deux gendarmes sentent que la jeune femme est, certes, toujours aussi déterminée, mais plus aussi attentive. Ils lui attrapent un bras, puis la ceinture pour la faire revenir du bon côté du garde-corps. Juste à temps. Car deux minutes plus tard, le train sous lequel elle voulait se jeter, arrive.
http://www.estrepublicain.fr/edition-de-pont-a-mousson/2017/04/03/elle-veut-se-jeter-sur-les-rails-les-gendarmes-la-sauvent

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire