mardi 11 avril 2017

La voyagiste conservait les coordonnées bancaires des clients pour effectuer des prélèvements à leur insu

L’enquête de la brigade financière de la Sûreté départementale est loin d’être terminée mais le préjudice atteint déjà plus de 300.000 euros.
Une Niçoise, gérante d’une agence de voyages, est soupçonnée d’une impressionnante série de malversations.
M. S., 44 ans, est accusée d’avoir conservé les coordonnées bancaires de clients pour ensuite effectué des prélèvements à leur insu.
Elle aurait également édité de fausses factures, fait payer des billets jamais édités et poursuivi son activité d’agent de voyages sans agrément.
La police dénombre à ce jour quatorze victimes.
http://www.nicematin.com/sujet/justice


  • Justice


  •            

    Aucun commentaire:

    Enregistrer un commentaire