mercredi 5 avril 2017

Meurtre d'un retraité à Magny-Danigon : cinq interpellations dans l’Aire urbaine

Cinq personnes ont été interpellées mardi, dont trois hommes dans le quartier de la gare à Belfort, dans le cadre du meurtre d’un septuagénaire, le soir de Noël, à Magny-Danigon.
L’opération, menée tôt ce mardi matin dans le secteur de la gare de Belfort, n’est pas passée inaperçue.
Les gendarmes de la section de recherche de Besançon ont procédé à plusieurs interpellations à Belfort et dans l’Aire urbaine. D’importants moyens ont été déployés. Un peloton spécialisé de Fessenheim, en Alsace, aurait été dépêché en appui.
Au total, les gendarmes ont interpellé cinq individus : trois hommes dans le quartier de la gare de Belfort, rue du Général-Koechlin. Deux autres individus ont, dans le même temps, été interpellés dans l’Aire urbaine. Tous ont été placés en garde à vue ce mardi matin.
Ces interpellations interviennent dans le cadre de l’enquête sur le meurtre de Claude Turpin. Le retraité haut-saônois avait été retrouvé, le soir de Noël, sans vie à son domicile de Magny-Danigon, près de Ronchamp.
Les voisins, s’étant inquiétés de ne pas voir le retraité qui vivait seul dans son pavillon au hameau Le Puits Magny, ont fait la macabre découverte en se rendant sur les lieux.
L’autopsie avait révélé que Claude Turpin était décédé des lésions infligées par une tierce personne avec un objet tranchant.
Une information judiciaire pour « homicide volontaire » avait été ouverte. Le dossier avait été transféré au Pôle de l’instruction de Besançon.
Un peu plus de trois mois après les faits, plusieurs éléments ont permis aux enquêteurs de procéder, au petit matin, à ces différentes interpellations. La garde à vue entamée ce mardi pourrait être prolongée de vingt-quatre heures.
EST REPUBLICAIN
Meurtre d'un retraité à Magny-Danigon : cinq

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire