samedi 17 juin 2017

Agressé pour sa Maserati

Encadrés par leurs gardiens de prison, les trois prévenus sourient en regardant leurs familles respectives venues en nombre les assister. Ils sont détendus. Pourtant, les faits qui leur sont reprochés sont graves et auraient pu très mal se terminer pour leur victime. Mardi dernier, ils ont décidé de suivre le conducteur d’une Maserati, marque italienne célèbre pour sa puissance et sa valeur sur le marché de l’automobile, jusqu’au domicile de ce dernier à Devecey.
Comme le révèle ensuite le procès-verbal de l’audition des trois complices, ces derniers se sont garés à proximité de la propriété, sans que le Develçois ne s’en aperçoive, puisqu’il a sorti ses poubelles dans la rue. « Vous en avez profité pour fondre sur lui, armés et cagoulés et l’avez sauvagement agressé », lit la présidente du tribunal.

Audience renvoyée au 21 juillet

« Votre victime a eu une interruption temporaire de travail (ITT) suite à vos coups. Tout cela pour tenter de lui voler une voiture que vous aviez repérée plusieurs heures auparavant. Une telle violence ne se justifie pas à mes yeux. » Le mutisme est total du côté du box des prévenus. Tous ont reconnu les faits à des degrés divers mais se sont renvoyés la balle lors de leur garde à vue. Ils demandent à présent un délai pour préparer leur défense. La présidente accepte et laisse la parole au procureur.
« Deux d’entre eux ont un casier judiciaire comportant plus d’une dizaine de mentions pour faits de violence. Le troisième n’a que deux condamnations, mais nous devons connaître son degré d’implication. Aussi, je demande leur maintien en détention pour éviter qu’ils se soustraient à la justice ou essaient d’intimider leur victime. »
Les trois avocats de la défense tentent de leur éviter la prison avant leur prochaine convocation, en vain. Le tribunal décide leur maintien en détention provisoire et renvoie l’audience au 21 juillet. En outre, les magistrats ordonnent qu’ils soient chacun placés dans une maison d’arrêt différente, pour éviter qu’ils ne s’entendent entre eux sur une version en particulier.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire