mercredi 28 juin 2017

Choc frontal mortel sur la RN 83

Quelques dizaines de minutes après ce nouveau drame routier, la scène, sur place, était aussi chaotique qu’impressionnante. Et la présence d’un drap blanc donnait malheureusement le ton.
Ce mardi aux environs de 16 h 15, un violent accident est survenu à Lavans-Quingey, sur la RN 83, impliquant un camion et une voiture.

Camion en feu

Selon les premiers éléments recueillis par les gendarmes, cette dernière se serait déportée sur la voie de gauche. L’impact frontal fut terrible. Pourquoi cet écart ? Les circonstances restent à éclaircir.
À l’arrivée des premiers secours, le camion rejeté sur l’accotement était totalement embrasé. Le conducteur de la voiture percutée, un jeune homme de 26 ans résidant à Besançon, n’a pas pu être réanimé.
Sa compagne, 27 ans, a également été prise en charge par le SMUR et les pompiers, nombreux à avoir été dépêchés sur l’accident. Son pronostic vital était engagé. Elle a été héliportée en urgence au CHRU de Besançon. Le chauffeur du poids lourd, légèrement blessé et choqué, a également été conduit à l’hôpital pour y subir des examens.

Un bébé recherché, finalement localisé chez sa nounou

Une certaine confusion a temporairement régné sur les lieux du sinistre. Pompiers et gendarmes, en effet, ont activement recherché le bébé du couple. Suspectant sa présence dans l’habitacle, les secours craignaient de le retrouver éjecté des dizaines de mètres à la ronde. Cette levée de doutes n’a pu être interrompue que lorsque l’enfant a été localisé chez sa nourrice.
Les flammes du camion ont, par ailleurs, embrasé 3 000 m2 de végétation naturelle en bordure de chaussée. Les pompiers ont heureusement maîtrisé l’incendie naissant. Le temps de l’intervention, la circulation de la RN 83 a été coupée, générant d’importants bouchons. Une déviation a été mise en place, avant un retour à la normale en début de soirée.
Edition de Besançonhttp://www.estrepublicain.fr/edition-de-besancon
  • Autour de Besançon
  • Lavans-Quingey
  • Actualité

  • Aucun commentaire:

    Enregistrer un commentaire