mercredi 21 juin 2017

Double infanticide à Bayonne : la mère déclarée irresponsable pénalement

La Chambre de l’instruction de la cour d’appel de Pau a statué, mardi, sur la responsabilité pénale de la quadragénaire qui s’était immergée avec ses deux enfants dans l’Adour en septembre 2016. Celle-ci ne sera pas jugée

Mardi 20 juin, la Chambre de l’instruction de la cour d’appel de Pau a prononcé l’irresponsabilité pénale de la mère de famille de Cambo-les-Bains, qui s’était immergée avec ses deux jeunes enfants dans l’Adour à Bayonne vendredi 30 septembre 2016.
Une fille de 4 ans et un garçon de 6 ans avaient péri dans le fleuve. La professeure des écoles de 42 ans, précédemment diagnostiquée bipolaire, avait été dans un premier temps hospitalisée sous contrainte, puis placée en détention provisoire.

Abolition totale du discernement

La Chambre de l’instruction de la cour d’appel de Pau a examiné le dossier de la mère infanticide mercredi 7 juin. L’avocat général avait demandé de constater l’abolition totale du discernement de la quadragénaire et son irresponsabilité pénale.
Mardi 20 juin, la Chambre a constaté, que lors des faits, la mère de famille était sous l’emprise d’un trouble psychique ayant totalement aboli son discernement et le contrôle de ses actes.

Hospitalisée à nouveau

Suite aux faits, une première expertise psychiatrique avait été menée. Elle avait conclu que la quadragénaire souffrait d’un ''délire mystique avec prémonition de catastrophe immédiate et de nécessité de sauver le monde en se sacrifiant avec ses enfants.''
Selon Me Sandrine Larié, avocate de la Camboarde, sa cliente, qui était en détention au centre pénitentiaire de Bordeaux-Gradignan, a été laissée libre. Elle ne sera pas jugée, et va être à nouveau hospitalisée sous contrainte dans un établissement psychiatrique

A La Unehttp://www.sudouest.fr/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire