jeudi 13 juillet 2017

Deux fillettes grièvement blessées

« Je n’ai rien pu faire, j’ai vu la voiture arriver sur moi, je me suis serré au maximum et j’ai freiné mais c’était le choc ». Le conducteur du poids lourd est très agité. Les médecins du SMUR 70 et ceux du Samu 25 sont en train de ramener à la vie une fillette de 6 ans sur le bas-côté. Sa sœur, âgée de 4 ans, vient tout juste d’être conduite dans l’hélicoptère Dragon 25 pour être amenée au CHRU de Besançon. L’autre hélicoptère Heli 25 atterrit à son tour pour prendre en charge la sœur aînée, tout juste réanimée. La maman, elle, sera transférée par ambulance à Besançon, accompagnée par deux motards. 
La maman qui conduisait s’est probablement endormie au volant ou a été victime d’un malaise. L’enquête tentera de déterminer les causes de cet accident aux très lourdes conséquences survenu ce mercredi peu après 15 h 30 sur la RN57 à hauteur d’Échenoz-le-Sec. L’absence totale de marques de freinage de l’Audi pourrait confirmer l’une ou l’autre de ces hypothèses. 
Sur place, juste après le choc, deux infirmières qui circulaient sur la route ont pratiqué les gestes de premiers secours aux trois victimes. Notamment la fillette de 6 ans qui était en arrêt cardio-ventilatoire. La maman a réussi à sortir elle-même une de ses filles. Les secours sont arrivés très vite sur les lieux et ont requis l’intervention des deux hélicoptères. Pour finir, les urgentistes ont réussi à réanimer la victime, même si son état restait extrêmement précaire et préoccupant. Une très forte émotion était palpable, sur place, autour des deux jeunes victimes et de leur maman.
Les gendarmes ont aussitôt mis en place une déviation par la route de Filain et par Authoison. Le trafic a été interrompu pendant plus d’une heure sur la RN57.
Les sapeurs-pompiers ont engagé au total deux véhicules de secours routier, deux véhicules de secours aux asphyxiés et aux victimes et une vingtaine d’hommes de Vesoul et Montbozon.
Les deux hélicoptères se sont posés alternativement au milieu de la chaussée, à proximité du lieu du drame.
L’état des deux véhicules témoigne de la violence de l’impact frontal. Le poids lourd, très lourdement endommagé et qui circulait sans remorque, a dû être évacué à laide de moyens lourds. La circulation a été fortement perturbée par le trafic des camions sur les itinéraires de délestage mis en place après l’accident.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire