samedi 24 mars 2018

Elle sort l’argent liquide de son soutien-gorge

Tout commence par un vol en réunion et avec violence dans une grande surface de sport de Montbéliard. Deux jours plus tard, mercredi 21 mars, le véhicule, immatriculé en Grande-Bretagne, qui avait pris la fuite avec les trois voleurs à son bord, est intercepté à Arbouans.
Au volant (à droite pour le coup), un mineur qui soufflera ses dix-huit bougies en juillet. Le lendemain, sa copine, une fille de 19 ans, était à son tour arrêtée à proximité du commissariat.
C’est là qu’est repéré un autre véhicule immatriculé en Irlande, cette fois. Lequel prend la fuite à l’approche des policiers. À son bord, une fille de 22 ans et deux enfants en bas âge. Mais aussi un passager, qui avait tenté de fuir à pied. Or il correspond au signalement du troisième auteur présumé du vol initial.
Placé en garde à vue comme les deux premiers, il reconnaît en partie les faits relatifs au magasin de sport, mais pas le vol des véhicules. Car les deux véhicules saisis, munis de fausses plaques, s’avèrent, au vu des numéros de série, volés en Angleterre. L’un en janvier, l’autre en mars.
Les investigations démontrent que, quelques jours auparavant, le groupe de jeunes Irlandais, visiblement en provenance d’Allemagne, s’était fait intercepter sur l’A36 à hauteur d’Écot en excès de vitesse. Coût de l’amende et de la consignation compte tenu de la nationalité des intéressés : 135 + 750, soit 885 €. Somme qu’une jeune fille a payé cash aux gendarmes, sortant les billets de son soutien-gorge.
Le trio mis en cause dans le vol du magasin de sport est ressorti libre, avec une future convocation devant le tribunal de Montbéliard pour vol en réunion avec violence et recel. Pas sûr que les individus assurent leur rendez-vous judiciaire…




Elle sort l’argent liquide de son soutien-gorgehttps://www.estrepublicain.fr/edition-belfort-hericourt-montbeliard/2018/03/24/elle-sort-l-argent-liquide-de-son-soutien-gorge

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire